Historique

HISTORIQUE DU SHIATSU

Au Japonjapon
Le terme SHIATSU est relativement récent puisqu’il est apparu pour la première fois au début du XXème siècle ; le shiatsu est principalement issu de l’ancien massage chinois, le « amma ».
Le shiatsu est le fruit du syncrétisme entre l’ancien et authentique amma, les techniques martiales de Kuatsu (réanimation) et Kiosei (étirements et mobilisation) et les techniques occidentales récemment arrivées au Japon comme l’ostéopathie et la chiropraxie.
En 1955, après 8 ans d’enquête, le gouvernement japonais reconnaît uniquement le shiatsu parmi les 300 thérapies populaires inscrites à la préfecture de Tokyo, pour son efficacité thérapeutique et sans effet secondaire.
Le ministère de la santé le définit comme suit : « Le shiatsu est une forme de manipulation qui utilise les pouces et les paumes des mains, sans aucun instrument mécanique ou autre, qui applique une pression sur la peau humaine, pour corriger le mauvais fonctionnement interne, favoriser et maintenir la santé et traiter les maladies spécifiques »
Aujourd’hui, le shiatsu a acquis ses lettres de noblesse et fait partie des médecine énergétiques officiellement reconnues et établies au Japon .

En Europe, où il est arrivé dans les années 70, il est l’une des 8 approches alternatives reconnues en tant que « médecine non conventionnelle digne d’intérêt » par une résolution du Parlement Européen du 29 mai 1997.